Babylonien Ishtara

20,99

Le massage Babylonien Ishtara


Massage BABYLONIEN ISHTARA

Le massage Babylonien Ishtara a vu le jour dans des temps reculés, dans la mythique cité de Babylone en Mésopotamie, l’actuel Irak. 

Cette civilisation qui a vu naître entre autre l’écriture et l’astronomie, présente de nombreuses analogies avec la culture égyptienne. Le peuple mésopotamien possédait des bibliothèques dès l’an 1700 ans av. J.C, dont les textes cunéïformes mis à jour  lors des sessions de fouilles archéologiques, ont révélé qu’y prospérait déjà une classe de médecins.

Ils faisaient généralement partie de la classe des prêtres, bien que certains écrits évoquent la présence de certains praticiens assez éloignés du monde religieux, cependant l’existence d’une classe sociale de médecins civils n’est pas avéré à l’heure actuelle. Les médecins babyloniens étaient avant tout, ce que l’on qualifierai aujourd’hui de magiciens et leur pouvoir résidait principalement dans la confiance que l’on plaçait en eux. 

Mais pour comprendre les sciences médicinales babyloniennes, il faut se replacer dans le contexte historique, car aujourd’hui encore cette région est considéré comme la terre par excellence des arts occultes.
Cette terre serait l’emplacement du légendaire jardin d’Eden, c’est là que Satan aurait corrompu Eve et Adam, entraînant leur déchéance du paradis terrestre.  

Autrefois le peuple se croyait environné d’une foule de bons et de mauvais esprits, la lutte entre le bien et le mal y était donc incessante, et toutes les maladies leurs étaient imputés.
Y existait la croyance que les démons avaient chacun leur domaine d’action nuisible et s’attaquaient de préférence à telle ou telle zone du corps. Ainsi l’on considérait également que le mal se confondait avec son agent.

Ainsi le professeur Lenormand (1757-1840) cite dans ses écrits une formule qui confirme cet état de fait ;
«le mauvais Utug agit sur le front de l’homme, le mauvais Alal sur la poitrine, le mauvais Gigim sur ses entrailles…» 

Un texte cunéiformes sur un tesson de brique datant de la période de l’illustre roi Assurbanipal, relate dans un rapport médical le déroulement de l’examen manuel d’un patient.
Ainsi, les médecins devaient pour soigner leurs patients, pratiquer des incantations, administrer des préparations médicinales, stimuler certaines zones du corps manuellement et travailler par apposition de mains à la manière des guérisseurs pour chasser les mauvais esprits.

Mais dans cette lutte du quotidien, les dieux étaient également de la partie, certains comme Namtar ou Idpa étaient les auteurs des maladies les plus mortelles et les plus redoutées.  

La déesse Ishtar 

La grande déesse Ishtar est l’ancêtre de la déesse Vénus Vitrix à Rome ou encore d’Aphrodite en Grèce. Elle est également l’Inanna Sumérienne ou l’Astarté Phénicienne.
Son culte peut se définir comme un culte ésotérique à mystères doté d’une cosmogonie importante et d’une théosophie complexe. Son sens rempli de symboles et de métaphores n’était dévoilé qu’aux initiés.

Bienfaits du massage Babylonien Ishtara

Les manoeuvres de ce massage sont ainsi empreintes de symboles puissant qui reflètent les nombreux aspects de la vie d’ Ishtar. Ce massage express permettait originellement de chasser les mauvais esprits, il permet surtout de lutter contre les maux de la vie de tous les jours, tels que le stress, les douleurs musculaires ou encore la fatigue intense. 

Il permet de renforcer le corps et de lutter contre les affections bénignes, le corps ainsi préservé des maladies est moins affligé et sensibles à son environnement.
Ce massage permet un grand lâcher prise et libère l’esprit des soucis et du stress émotionnel.

Les nombreuses manipulations au niveau des jambes permettent enfin de retrouver une grande souplesse articulaire.

Vidéos de qualité pour amateurs et professionnels
PAIEMENT
100%
SÉCURISÉ SSL
UNE QUESTION ?

Mail : contact@expertmassage.com

Nous contacter via le formulaire

PREMIERE COMMANDE :

5% de remise

avec le code promo

EXPERTMASSAGE

PRODUITS